Il piccolo mondo di Giulio

Via Alfieri à Castiglione d’Adda, il y a un singe au volant d’une Alfetta Duetto rouge décapotable, un type sur une Vespa, une femme en maillot de bain sur un cheval, quelques oiseaux idiots, le christ et le pape, entre autres.

Ils sont la petite famille de Giulio Rancilio, une trentaine de membres au total.

Giulio est né en 1938, il ne s’est jamais marié mais continue de tomber amoureux. Giulio était un passionné aussi. Lorsqu’il avait une idée de sculpture en tête, il plantait tout et travaillait jour et nuit.

Depuis qu’il était petit, il dessinait. Giulio était maçon, lorsqu’il a dû s’arrêter de travailler en 1995, il s’est mis à la sculpture en ciment. Armatures en métal recouvertes de grillage à poule puis de ciment, ses réalisations sont hyperréalistes.

Il travaillait avec des photos de journal parce qu’il voulait que ce soit ressemblant. Pour les animaux, il allait les voir en vrai.

Le christ a le visage de son père, le type sur la Vespa? c’est lui. Les chiens sont ses chiens de chasse, son grand-père boit un éternel coup dans le jardin, il y a, sur un cheval la femme, dont il était amoureux à ce moment là. l’Alfetta Duetto? c’est celle de son cousin, il parait que la nuit les phares s’allument.

Il a toujours vécu via Alfieri dans cette maison qui était déjà celle de son grand-père.

Et puis il a dû arrêter les sculptures, le ciment l’a rendu malade, il avait des taches sur la peau.

Aujourd’hui son jardin n’est plus entretenu, la peinture de sculptures passe et se craquèle. Giulio est parti en Vespa au paradis des sculpteurs en 2020.

Références:

Article sur le site SPACES (Anglais)
Article sur le site Costruttori di Babele (italien)
Interview de Giulio Rancilio dans Costruttori di Babele, coordonné par Gabriele Mina – Editions Elèuthera 2017 (Italien)

Via V. Alfieri, 74, 26823 Castiglione D’adda LO, Italie


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *