Le château Cassé

Vandalisé, ruiné, saccagé.

Pourtant, il avait de l’allure, un petit coté normand rafraîchissant:

Au retour d’une exploration inoubliable (que nous présenterons ici plus tard lorsque les quelques 150 photos auront été triées..), sur le chemin, nous décidons de passer voir si un autre site, repéré plus tôt, sera accessible pour une exploration ultérieure.

Un voiture est déjà garée en vrac un peu plus haut. En nous approchant des grilles, nous apercevons 4 personnes, vêtues de sombre, sac à dos et trépied à la main qui se dirigent vers la sortie. Pour le scoop, c’est raté! En revanche l’accès est tellement facile et l’endroit tellement désert que nous décidons de jeter un œil tout de suite.

Nous entrons dans le parc et comme prévu nous tombons sur l’entrée d’un ancien centre de rééducation construit à la fin des années 70.

De nombreux bâtiments d’hébergement, de plain pied, sont disséminés dans la propriété.

Il n’y a plus une vitre aux carreaux entiers, l’endroit est recouvert de tags moches. Nous ne sommes pas adeptes des lieux détruits. Les hôpitaux? pas trop notre truc. Nous traversons donc rapidement ces lieux dévastés, avec tout de même un petit arrêt à la piscine:

Nous sortons de ce dédale médical en phase terminale pour enfin apercevoir le château, du moins ce qu’il en reste.

Une maigre moisson d’images qui ne justifiera pas une seconde visite. Simplement, au détour du chemin, sur une dépendance, un magnifique rosier en fleurs, dont la vigueur et la gaité contrastent tellement avec l’état d’abandon et de vandalisation des lieux.

Cet endroit, probablement victime de sa transformation en établissement médical (il y a de nombreux adeptes du glauque médical), rappelle à notre vigilance l’importance de protéger les lieux visités en ne donnant pas leur localisation et en veillant à ce que les photos ne permettent pas leur identification.

Cherchez vos propres spots, la découverte puis la visite d’un lieu inédit est un plaisir incomparable !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *